Quoi de neuf sur la vaccination ?

NON, la composition du vaccin antigrippal de cet hiver n’a pas été changée à la dernière minute

La rumeur circule depuis quelques semaines sur Internet : en 2019, le virus de la grippe pourrait être particulièrement agressif ; et l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) aurait de ce fait changé la composition du vaccin antigrippal à la dernière minute ce qui pourrait retarder sa disponibilité à fin novembre.

Pourquoi cela n’est pas vrai

  • Les virus grippaux sont très imprévisibles. Une épidémie de grippe surviendra cet hiver, comme chaque hiver. mais, à cette période de l’année, personne n’est capable de prédire quel(s) virus va/vont circuler, quand l’épidémie commencera et quelle sera son intensité.
  • Il faut environ 6 mois pour que les laboratoires pharmaceutiques puissent produire les vaccins dans le respect des règles et obtiennent l’autorisation de les mettre sur le marché. Le choix des souches incluses dans le vaccin se fait donc à l’OMS, chaque année en février pour que tout soit prêt en octobre. Cette année le choix a été fait le 21 février pour 3 des 4 souches ; le choix de la souche A(H3N2) a été retardé d’un mois (21 mars) car une épidémie de grippe A(H3N2) était en cours et que les experts ont préféré prendre un peu de temps pour observer les variations du virus épidémique.
  • Au final, les 6 mois nécessaires ont bien été respectés et les laboratoires ont déjà commencé à livrer les vaccins dans les officines. La campagne de vaccination antigrippale sera lancée par les autorités de santé le 15 octobre prochain, soit à une date habituelle.

source : Open Rome