Le discours sur la vaccination antigrippale dans les principaux journaux canadiens.

Ce que nous apprenons

Jeudi 06 décembre 2018

La vaccination a un double intérêt, individuel et collectif. On se vaccine à la fois pour se protéger et pour éviter de transmettre la maladie aux autres. Le succès ou l’échec de la vaccination dépend donc en partie de la façon dont l’ensemble de la population demande ou refuse collectivement le programme vaccinal. Comprendre l’état d’esprit de la population est donc important pour ceux qui animent, qui financent ou qui jugent ce type de programme.

L’enquête menée au Canada par des spécialistes universitaires du droit de la santé a cherché à déterminer quelles sont les opinions exprimées dans les grands journaux du pays à propos de la vaccination contre la grippe pendant les 6 mois de la « saison grippe » 2017-2018. L’analyse du contenu de 116 articles a montré que, globalement, les journalistes sont plutôt en faveur du vaccin (74% d’opinion positive, 11% d’opinion neutre, 15% d’opinion critique). Les critiques stigmatisent un manque d’efficacité du vaccin. Ce qui intéresse le plus les journalistes et leurs rédacteurs en chef, c’est l’actualité épidémiologique (combien de cas ? combien de morts ?), l’évolution du nombre des vaccinés et les annonces gouvernementales. Les auteurs ont remarqué aussi que les articles contiennent une quantité non négligeable d’informations approximatives voire carrément fantaisistes. Cependant, compte tenu de la grande fréquence des articles recommandant la vaccination, ils en concluent qu’au Canada, le discours anti-vaccinal est diffusé par d’autres canaux que les journaux (sous-entendu : les réseaux sociaux).

Source

Heliyon. 2018 Nov 27;4(11):e00970. doi: 10.1016/j.heliyon.2018.e00970. eCollection 2018 Nov.
Influenza vaccination discourse in major Canadian news media, 2017-2018.
Murdoch B1, Caulfield T1. PMID: 30519662 - PMCID: PMC6260240 - DOI: 10.1016/j.heliyon.2018.e00970